Le Lab est-il un véritable levier d’innovation ?

mai 10, 2017
Labs, espaces d'innovation et de création
Même si le laboratoire, dans son acception scientifique, a toujours existé, le « LAB », via son profil novateur est-il devenu un phénomène… de mode ? En effet, ces dernières années ont vu l’éclosion de nombreux Labs de toute taille, de tout horizon, de tout secteur… de tout type finalement.

Le LAB est-il un mot valise qu’on agite pour attirer des clients ou donner l’image d’une entreprise créative et innovante ? Le LAB est-il véritablement un espace de R&D ? Le LAB est-il simplement une salle de réunion tendance ou un espace de co-working 4.0 ? C’est très probablement un peu de tout ça.

Les espaces de co-working

Ces derniers ont pour but de permettre à des équipes ou des entreprises de petite taille de disposer de locaux pour travailler. Dans nombre de cas, les espaces dédiés sont aménagés de manière originale, offrant un cadre, ouvert, privilégié et dynamique. La notion de praticité est également essentielle. Les espaces sont conçus pour faciliter l’échange et la co-création. Les groupes ont besoin de tables, d’une connexion internet, de prises, de projecteurs, de tableaux, etc.

La structure spécialisée dans le co- working met donc à disposition un espace et des outils de travail. La démarche se veut être vecteur de co-créativité pour encourager l’innovation. Le résultat lui n’est peut être pas véritablement différent d’un open space.

Les initiatives de réseaux

Le LAB est aussi la concrétisation d’initiatives de regroupement d’entités ou d’individus autour d’une thématique ou d’un domaine de compétence particulier. Sans forcément être structuré dans un espace à proprement dit, l’initiative encourage et développe en fédérant, via des rencontres, via des projets… Les Thinkers n’ont pas d’espace de recherche mais ont aussi leur mot à dire dans l’innovation ! Le LAB RH est un exemple très concret.

Les FABLabs

Espace, concept, imaginé dans les années 1990, sous l’impulsion du MIT, le FABLab s’est depuis popularisé. Pour prétendre être un FabLab, il est nécessaire de suivre la charte imposée par le MIT, permettant d’accéder au réseau des FabLabs. Un concept donc presque franchisé. Pourtant certains espaces, appelés Makerspace, choisissent de proposer les mêmes services mais indépendamment de la charte. Ils sont alors libres de donner l’orientation qu’ils souhaitent à leur Lab et créer leur propre ADN.

En tout cas c’est un espace qui encourage la création et l’innovation via la mise à disposition d’un savoir faire, de matériel et d’outils (imprimante 3D, découpage laser, etc.). Le FABLab n’étant pas à l’initiative d’une seule entreprise, il tend vers la mutualisation du matériel, des profils et des compétences des makers. Une logique qui se veut proche de l’open Innovation.
Plusieurs FABLabs capitalisent aujourd’hui sur les ressources qui la composent pour proposer une offre indépendante. Accompagnement dans l’innovation numérique ou industrielle, promotion de savoir faire, formations à certains métiers ou outils, etc. Le Lab est donc au service de chacun, et chacun est au service du Lab : les makers spécialisés dans un domaine vont construire la réputation et l’expertise du Lab.

Le défi des managers de FABLab est souvent de fédérer ces ressources autour d’un même projet. Pas toujours évident dans la pratique, sauf si on est financé par des grands groupes.

Le LAB d’entreprise

Plusieurs entreprises ont développé, souvent sous l’impulsion de la transformation digitale de notre environnement global, leur propre espace d’innovation. Aussi baptisé LAB (AXA Data Innovation Lab par exemple), ce dernier s’inscrit dans la stratégie d’innovation de l’entreprise. Le but est de faire face à l’arrivée du Big Data, pour faire face à une concurrence accrue, aux changements d’habitudes de consommation, etc. Un espace dédié à l’innovation au service de l’entreprise et de ses marchés.

Le monde de l’entreprise, et plus particulièrement des grandes, encouragent une collaboration pluridisciplinaire pour accélérer les processus d’innovation. Répondre rapidement et de manière efficace aux évolutions de marché. Les évolutions technologiques en sont très souvent la raison.

Alors on évolue avec le changement, comme Renault et son espace « le Square ». En plus de ses « labos d’innovation interne », Le Square, 2500m² se veut être un « innovation LAB », dans lequel Renault est présent mais pas seul. Des partenaires comme L’Usine I/O, la Fabrique des mobilités, la Fing, ou encore OuiShare l’accompagnent pour faire de ce LAB un concept hybride. On y travaille avec des ressources internes et externes à l’entreprise au service de l’avenir de la mobilité.Processus design thinking

Le LAB, un outil au service du demain

Où il y a un LAB, il y a de l’innovation. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de développer le notre, le DB Lab. Un espace dans lequel nous mettons des outils, des compétences et beaucoup d’empathie au service de l’agence et de ses partenaires/clients.
Le DB Lab, c’est un Lab dans lequel le Marketing avec un grand M est leitmotiv. Le marketing en tant que science ou savoir est un territoire d’exploration infini. Les environnements, les habitudes et les technologies évoluent. Pour les comprendre on doit anticiper la marche du progrès.

Difficile donc de définir précisément ce qu’est devenu un LAB. Chacun y trouvera sa définition, chacun son orientation. Pour certains un espace, pour d’autres une marque, ce qui est sûr c’est que le LAB a de beaux jours devant lui.

Share on your wall Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn